CCRL
Banniere Banniere Banniere Banniere Banniere
 

Le Haut-Débit

Les réflexions en cours au sein de la Communauté de Communes Région Lézignanaise Corbières et Minervois sur le développement de la Lecture Publique et de l’accès aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) au sein d’une nouvelle organisation nécessitent une étude des réseaux d’accès haut débit et des espaces publics numériques du territoire.

Les réseaux d’accès haut débit

Il s’agit ici d’identifier les réseaux d’accès haut débit disponibles sur le territoire, donnant lieu à une offre qui permette la mise en place de services publics à des conditions économiques et techniques adaptées. Dans la perspective d’un fonctionnement en réseau dont le but serait d’organiser et de coordonner l’offre en matière de lecture publique sur les différentes communes du territoire, il convient de vérifier l’accès au haut débit des équipements de lecture publique existants où le débit disponible au centre des communes avoisinantes.

Relativement facile à déployer, car s’appuyant sur l’infrastructure téléphonique existante, nous étudierons en priorité l’offre ADSL qui est la technologie haut débit la plus utilisée en France. Par ailleurs, le câble compte en France plus de 3,5 millions d'abonnés à Internet à haut débit. Il présente le double avantage de ne pas nécessiter de ligne téléphonique fixe, et de proposer un débit qui ne dépend pas de la distance qui sépare l’utilisateur de la tête de réseau. Numericable est, depuis 2007, l’unique câblo-opérateur français.

Le WiMax

L'attribution des licences régionales Wimax a permis aux opérateurs d'installer des réseaux hertziens utilisant la technologie WiMax. Il est possible de profiter d'Internet haut-débit même en zone blanche ADSL grâce aux offres WiMax disponibles dans un certain nombre de départements, dont celui de l’Aude. Le WiMax - mais aussi les réseaux WiFi locaux - sont aujourd'hui la seule alternative à l'Internet par satellite pour les internautes inéligibles à l'ADSL.

En matière de couverture haut débit, rien ne s’opposera donc aux échanges d’informations via Internet entre les différentes communes et à la présence de serveurs sur les communes les mieux irrigués, sous réserve que les différents logiciels de gestion bibliothéconomiques utilisés soient interopérables.

Le niveau de desserte est différent d’un site à l’autre, il dépend essentiellement de la distance séparant la ligne du Noeud de Raccordement d’Abonnés (NRA), de la qualité de la liaison (affaiblissement) et des capacités du NRA concerné (bande passante). Les centres-bourgs sont généralement bien couverts, avec quelques zones mal desservies (hameaux isolés).


L’offre d’accès public à Internet des équipements de lecture publique

Peu de bibliothèques de la CCRLCM ont une offre d’accès public à Internet qui va au-delà de la simple mise à disposition d’un ou deux postes et 3 proposent un véritable espace multimédia, avec programmes d’animation spécifique et accompagnement dédié. A noter : 2 bibliothèques (Fabrezan et Saint-André de Roquelongue) sur 17 sont informatisées, avec le même progiciel de gestion (Atalante version 2011), le projet d’informatisation de celle de Boutenac est lancé, celui de Ferrals les Corbières est envisagé, et seulement 4 équipements proposent un accès public.

La médiathèque de Boutenac dispose d’un espace multimédia avec 3 postes publics connectés à Internet. L’équipement est récent, mais son matériel informatique ne l’est pas .

La médiathèque de Saint-André de Roquelongue dispose d’un espace multimédia conséquent comparé aux dimensions de l’équipement, avec respectivement 8 postes publics récents connectés à Internet ; elle propose des initiations gratuites à l’informatique .

La médiathèque de Fabrezan dispose de 4 postes publics dont 3connectés à Internet dans un espace multimédia restreint .

La bibliothèque de Lézignan-Corbières dispose de 3 postes informatiques dont 2 connectés à Internet, mais uniquement pour l’usage des professionnelles.

Celles de Luc-sur-Orbieu et Tourouzelle ont également 1 poste professionnel connecté.

Un poste connecté à Internet est mis à la disposition du public à Conilhac-Corbières, Escales, Ornaisons ainsi qu’à Roubia, où un point d’accès public à Internet est en projet.