CCRL
Banniere Banniere Banniere Banniere Banniere
 
Le jeudi 30 avril 2020

L'actualité culturelle du confinement

Zoom sur l’association Eurocultures en Corbières

Implantée sur la commune d’Albas dans les Hautes Corbières, Eurocultures organise tout au long de l’année des manifestations culturelles, dont l’Art Caché en juillet, avec le soutien de la Communauté de Communes. Découvrez ici une interview réalisée par le service Culture de la Communauté de Communes avec sa présidente Cécile Cros, qui évoque l’actualité de l’association dans le contexte sanitaire actuel et les perspectives envisagées pour cet été.

Pour consulter l’actualité de l’association

www.eurocultures.fr

https://www.facebook.com/eurocultures

Inscription à la newsletter par mail

 

La plasticienne Anne Sarda partage ses créations en ligne

Les travaux d’Anne Sarda, qui réside à Saint-Laurent de la Cabrerisse, sont régulièrement accueillis à l’Espace Culturel des Corbières. Pendant cette période de confinement, l’artiste propose de suivre le processus créatif d'un «Carnet d'impossibles voyages» à découvrir en ligne ici, qu’elle introduit avec ces mots empruntés au poète Jean Richepin dans « Les Oiseaux de passage », mis en musique par Georges Brassens. "En ces temps suspendus de privation totale de toutes nos libertés, depuis le fin fond des confins de mon confinement, j'ai des rêves de lune, et des désirs de jonques, m'emportant sans rameur, sur un fleuve inconnu".

Un travail qu’Anne Sarda décrit ainsi : « Sur le quai du départ, quelques dessins au feutre et stylobille, griffonnés, en écriture automatique. 35 pirogues, au feutre, sur canson A4. Ces pirogues, scannées et détourées, vont me servir à composer toutes les images de ce voyage. Me voilà donc embarquée, au gré de l'agencement des formes. Je ne sais pas où m'emmènera ce voyage. Je vous propose d'embarquer avec moi dans l'inconnu et de découvrir, au jour le jour, où vont ces pirogues ». 

En savoir plus sur Anne Sarda

 

Les conseils de lecture de la librairie de Lagrasse

Dans ce contexte contraint lié à la crise sanitaire, la Communauté de Communes conserve plus que jamais le lien avec ses partenaires culturels. La Maison du Banquet, centre de rencontres et d’études autour du livre, de la pensée et de l’image, installé dans l’abbaye de Lagrasse, ainsi que la librairie « Le Nom de l’Homme », accompagnent ainsi régulièrement l’intercommunalité sur des actions et manifestations en lien avec les spectacles de la saison culturelle.

Aline Costella, responsable de la librairie et collaboratrice de La Maison du Banquet, nous a offert trois conseils de lecture à découvrir ici

  • Plantes vagabondes d'Emilie Vast aux éditions MeMo
  • L'annexe de Catherine Maverikakis aux éditions Héliotrope
  • Un océan d'amour de Wilfrid Lupano aux éditions Delcourt/Mirage 

Vous pouvez contacter la librairie par mail pour vos commandes et réservations via librairie@lamaisondubanquet.fr et ainsi savourer vos livres dès la fin du confinement. 

Par ailleurs, la Maison du Banquet met en ligne chaque jour une conférence, un texte, une vidéo, d’archives ou d’actualité, et s’invite dans votre salon. Vous y retrouverez également toutes leurs actualités.

 

Les contes du confinement: rendez-vous tous les jours à 19 heures

Le conte permet de voyager, d’ouvrir les frontières, de provoquer les rencontres, d’échapper au quotidien, d’être ensemble tout en étant loin. Et aussi d’apprendre, de véhiculer la pensée, de provoquer des réflexions parfois philosophiques, initiatiques, d’avoir des leçons de vie.

Les conteurs à l’origine du projet vont donc puiser dans les histoires d’ici et d’ailleurs et vous donnent rendez-vous tous les jours à 19 heures, sur une plateforme YouTube, pour découvrir le conte du jour. Ils sauront qu’ils ont un public, chaque personne saura qu’elle n’est pas seule à regarder.

Depuis le début du confinement, des initiatives sont prises par des acteurs culturels du territoire (artistes, organisateurs, diffuseurs, élus, associations) pour maintenir une vitalité culturelle de qualité malgré un environnement particulier. La Communauté de Communes a décidé de contribuer à cet élan en relayant ces projets artistiques. Plus que jamais, gardons le lien !