CCRL
Banniere Banniere Banniere Banniere Banniere
 

Saint-André de Roquelongue

La Commune de Saint-André de Roquelongue appartient aux Corbières orientales dont les derniers plis entrent en contact avec les ramifications de la plaine de Lézignan – Narbonne.

Jusqu’à l’apparition de la vigne dans la seconde moitié du XIXème siècle, la population est restée assez faible (200-300 habitants); les ressources étaient procurées par une petite polyculture (céréales, blé notamment) et surtout par un important élevage d’ovicapridés.

La vigne est aujourd’hui une composante essentielle du paysage et elle produit d’excellents vins dans le cadre de la prestigieuse Appellation d’Origine Contrôlée « Corbières » obtenue en 1985.

Saint-André de Roquelongue apparaît désormais comme une commune dynamique, en pleine extension, dont les ressources de la population se sont renouvelées et diversifiées; elle est dotée de nombreux équipements dont la Médiathèque municipale

 

Maire : Jean-Michel Folch

Population : 1203 habitants en 2014, les Saint-Andréens et les Saint-Andréennes

Superficie : 30,81 km2

 

Coordonnées de la Mairie

35, rue de la mairie - 11200 Saint-André de Roquelongue
Tél. 04 68 45 10 86
Fax. 04 68 45 16 81
Courriel : mairie@st-andre-roquelongue.fr

Site internet : www.st-andre-roquelongue.com

 

Horaires d’ouverture de la mairie

Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 16h00 à 18h00

 

Intérêts

L’église du XIIème siècle. Elle est de style roman et présente de beaux arcs en plein cintre de conception cistercienne ainsi qu’une riche décoration intérieure : statues, polychromes de sint André et des évangélistes, chemin de Croix, usage important du marbre rouge de Caunes. Elle a été restaurée à plusieurs reprises et notamment en 1744

La Chapelle de Saint-Jacques, autrefois ermitage de Saint Martin de la Vernède. Située sur la colline de la Vernède, à 225 m d’altitude, il s’agit d’un édifice curieux, de style romano-lombard, qui remonte peut-être à l’époque wisigothique (8ème siècle)

Maisons de maître nombreuses, d’un intérêt architectural certain (édifiées dans la décennie 1880-1890)

Un magnifique crêt calcaire (la Roquelongue) qui s’étend sur près de 2 km entre Saint-André et Montséret (160-174 m) et porte les ruines du château de Montséret. Il présente des empreintes d’œufs de dinosaures

Dolmen et arc de pierres néolithiques sur le plateau de Sur Roque

Le château de Saint-Martin de Tocques fait partie de l’horizon du village mais n’est pas situé sur la commune